Plan : StepCreation > StepMania > Présentation

               Pour les fans inconditionnels de ce phénomène, cette page ne leur en apprendra pas d’avantage sur Stepmania mais pour les néophytes désireux d’en savoir plus sur le sujet voici de quoi vous satisfaire.

Vous êtes certainement déjà allé dans une foire ou une salle de jeux d’arcade et peut être y avez-vous déjà vu ces machines :

Elles sont à l’origine de la vague DDR qui signifie « Dance Dance Revolution ». Si vous avez vu le film Wasabi avec Jean Reno et Michel Muller vous les reconnaitrez facilement. Ce jeu est apparu au Japon en 1998 grâce à la firme Konami, grand géant des jeux vidéo, et est encore très populaire aujourd’hui.

Le principe est simple :

Choisissez une chanson et synchroniser vos pieds avec votre cerveau pour danser sur la musique à l’aide des flèches qui s’affiche en rythme avec la musique choisie.

 

 

 

 

 

 Depuis quelques années des programmeurs ont voulu en faire profiter toutes les personnes qui n’avaient pas les moyens de se payer ces engins là qui par ailleurs sont difficiles à se procurer (A noter que le jeu c’est aussi vendu sur PlayStation mais là encore il faut payer pour l’avoir).

  C’est alors que Stepmania fut créé. Le principe étant assez simple et étant donné que seules les quatre flèches du clavier sont nécessaires, il connait un rapide succès. Vous pourrez le télécharger dans le menu des téléchargements. Cependant, jouer sur un clavier ne donne pas un bon aperçu du potentiel de défoulement qu’il peut procurer avec des tapis, c’est pour cela que depuis quelques années, il est possible d’acheter des tapis souples pour un prix attractif :

 

 

 

 

Un tapis seul coute environ 20 €

Deux tapis + l’adaptateur USB coute environ 40 €

 

 

 

 Pour les plus fortunés il existe aussi des tapis en metal beaucoup plus classes certe mais bien plus onéreux (au moins 100 €):

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en revenir à Stepmania voici quelques captures d’écran : 

 

 

 

 

 

     Le Menu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L’écran de sélection des chansons

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ce que ça donne quand on joue